L’Origine Des Castells

“Castells” : Une Manifestation Culturelle Particulière de la Catalogne

Les “castells” – mot catalan qui signifie châteaux – sont des manifestations culturelles particulières de la Catalogne, qui consistent à bâtir des constructions humaines. L’origine de cette tradition remonte à la fin du XVIII siècle à Valls, quand les équipes, appelées “colles”, commencèrent à rivaliser dans la construction de différentes structures humaines, comme celles que nous connaissons aujourd’hui.

Dans la structure d’un château on distingue très nettement trois parties : la “pinya”, le “tronc” et le “pom de dalt”.

La “pinya” est la base de la construction, sur laquelle repose tout son poids et qui a pour objectif d’amortir le coup en cas de chute, mais surtout de stabiliser et de supporter la structure qui se lève. Cette structure verticale, le “tronc” se compose d’un nombre concret de personnes à chaque étage, qui varie en fonction du château (entre 1 et 9 personnes). C’est de ce nombre de personnes par étage que le château prend son nom propre. Au sommet du château se trouve la “canalla” (mot signifiant “enfants”), formé par le “pom de dalt~canalla”, puisque ce sont eux avec leur agilité et leur légèreté qui grimpent jusqu’au plus haut. Dans les châteaux les plus complexes peuvent se trouver une ou deux bases supplémentaires par dessus la “pinya”. Ces bases rajoutées s’appellent “folre” et “manilles” en fonction de leur situation au deuxième ou troisième niveau, respectivement. Chaque personne qui participe à la construction reçoit le nom de “casteller”.

Les “castells” se bâtissent selon une technique précise qui varie en fonction de sa structure. Habituellement, le château commence en montant la “pinya”, dans un ordre très précis, chacun a sa place et avec une tâche bien déterminée. Au fur et à mesure, montent, chacun à son tour, les différents étages de la construction, en plaçant les plus forts aux étages inferieurs et les plus adroits et légers aux étages supérieurs. Le dernier à monter est l’”anxaneta”, un petit garçon ou une petite fille qui en arrivant tout en haut lève le bras en saluant le public, etc. À ce moment de tension maximale le château peut- être considéré couronné, mais il faut encore démonter toute la structure sans tomber. En fait, la tâche ne se trouve qu’à moitié réussie. Pour certains châteaux plus singuliers ou complexes, l’exécution peut varier notablement puisqu’il s’agit de constructions composées au niveau de la “pinya”, avec ses “folres” et ses “manilles” ou bien au niveau du “tronc”, et même en se soulevant en sens inverse, c’est à dire, en soulevant la structure à la force des bras.

La construction de chaque “castell” s’accompagne d’une mélodie qui indique l’évolution de la construction : le “toc de castells”. La “gralla” (instrument à vent traditionnel) et le tambour sont les instruments qui accompagnent traditionnellement les “castells” et constituent un élément inséparable de la fête et de ses sensations. Le début et la fin de chaque démonstration s’accompagnent eux aussi de leurs propres mélodies (“toc d’entrada a la plaça” et “toc de vermut”), qui invitent le public à assister à l’événement, puis à se mettre à table à la conclusion. Cela fini comme ça parce que traditionnellement les démonstrations de “castells” se déroulent le dimanche midi, sur la place de la Mairie de chaque ville, comme l’un des événements les plus importants de la fête du village. Ce jour-ci, trois “colles” ou équipes, se retrouvent pour bâtir trois “castells” chacune puis un dernier “pilar” (château avec une seule personne qui porte) comme adieu.

Actuellement il y a de nombreuses occasions de contempler une démonstration de “castells” tout au long de l’année, bien que la saison commence fort à partir du moi de juin et s’apaise à partir de mi-novembre. Les dates les plus importantes du calendrier sont les suivantes :

  • Dernier dimanche de juin, Sant Père, Prades
  • 15 aout : Mare de Déu d’agost, à la Bisbal del Penedès
  • 30 aout : Sant Fèlix, à Vilafranca del Penedès
  • 24 septembre : Mare de Déu de la Mercè, à Barcelone (l’actuation se déroule le dimanche leplus proche de cette date)
  • Premier dimanche d’octobre des années paires : Concours de “Castells”, à Tarragone
  • 22 octobre : Santa Úrsula, à Valls (l’actuation se déroule le dimanche suivant)
  • 1er novembre : Tots Sants, à Vilafranca del Penedès
  • Troisième dimanche de novembre : Diada dels Minyons de Terrassa, à Terrassa
  • Dernier dimanche de novembre : Sant Andreu, Vinça

Venez les voir, en direct, en Catalogne, etc. Ca vaut le détour!